Les mauvaise résolutions

Les mauvaise résolutions. Alors ce serait le premier post Claymotorcycles de 2019 ? Mince. Mais les mini motos alors? Oui, mais j’ai pris une sale mauvaise résolution de sale gosse entre temps. Plus tard les minis. On a commencé nos conneries en 2013, non ? C’est quoi l’espérance de vie d’une jeune entreprise, d’un couple marié, d’une chanteuse de télé réalité…deux ans non ? J’ai eu des miracles et aussi des naufrages. Pas mal de gens dévissent du clavier pour moins que ça. Et là, en ce moment, j’ai levé le pied question blog.  Comme d’habitude désormais. Ah ! Ah ! Bin oui j’ai une vraie vie, hein ! Je ne vais pas vous mentir mes chouchous. J’ai refait la chambre de ma fille, en mode « Tumblr-hypie-chic-Papa-je-t’en-supplie #tlepluschouettepapadumonde ».

Oui, je sais, Clay est aussi un Papa extra. Et si tu touches à ma fille, oublie tout ce que je t’ai dit à propos du fait de ne pas toucher à mes outils. C’est rien à côté de ce qui t’attend…

Bien entendu. Et j’ai aussi passé une semaine entière au garage à déposer des intercoolers de caisses pourries et à triturer mon VFR. Ce dernier roule !!! Enfin…on peut le pousser dans l’atelier, car il a des freins plus performants qu’en 1986 et des gommes toutes neuves. Voilà pour la partie cycle. Pour la partie moteur…comment dire…hier, victime de mon patrimoine génétique nordique, j’ai mal évalué la notion de « ne pas forcer » et j’ai broyé, tout en douceur, tout doucement mais sûrement, deux basculeurs, lesquels ont pété leur gorge de support (inverse du soutien gorge) en quatre points différents. Bref, je ne pilote pas le VFR 750. Je suis fatigué le soir. Je n’ai pas envie d’écrire. Ou plutôt si. J’ai l’envie mais pas la force. On m’a trop donné, rien avant l’envie…Ah non pas encore lui, pas eux… !

Cascade de pignons : à genoux néophyte !!!

Alors là, ce soir, le corps brisé par la fatigue, mais l’esprit solide et assuré, je m’écoutais du Bashung. J’aime bien jouer Bashung au ukulele. Je vous invite d’ailleurs à vous faire dézinguer les esgourdes sur ma nouvelle rubrique « Clay’s Ukulele Cool Rider Company». Vous verrez que je ne me contente pas de jouer du clavier ou même du pipeau, mais que je suis vraiment un musicos de classe internationale et je pèse mes… maux (Bashung l’a faite celle-là ?). https://www.youtube.com/watch?v=ctQqpUhtWjg&list=PLtopEnY7T1Q25HfyFW18QsfIqT7Um1vUL

Bref, la bonne zique au bon moment. Je venais de taper des messages avec mon Jean de chez Run Iron Works, lequel nous prépare une moto tellement chiadée que je vais lui faire un putain de post de ma race qui tue les licornes que tu vas t’en rappeler jusqu’à la fin de tes pauvres jours ! Et puis aussi à ma cop Lou, une potode de blog, aussi atypique que moi. Nan, …plus atypique. Enfin. J’étais pareil à son âge. LOL, PTDR, MDR. PTT. CQFD. ACDC.

DIGRESSION SPECIALE RUN 974 : Jean, artisan-artiste , ami et frère pour la vie, a eu l’idée géniale, il y a déjà plusieurs années de cela, de représenter la Kustom Kultur péi par un Dodo (volatile paléontologiquement issu de l’île Maurice mais historiquement rattaché à la Réunion) steam punk ! Le saviez vous? Avouez que ça a de la gueule !!! FIN DE LA DIGRESSION…pour le moment 😉

Alors j’étais plein d’humanité soudaine. Et sur le clavier, mes petits doigts boudinés plein de graisse noircie sous les ongles rongés lors d’une crise existentielle relative à la disparition du moteur thermique au profit de l’escroquerie électrique (la fée électricité ? On nous ressert cette connerie depuis la fin du 19° ; mais suis-je alors un sale passéiste rétrograde ? Ah nan, ça je veux pas, hein. Bon ça nous fera un sujet de post les amis), ces doigts de magicien du texte et du sexe (bon, on se calme Clay !) ont tout naturellement glissé vers vous (je sais, c’est très « malaisant » comme transition).

Après, j’ai voulu poster mon boulot pour vous. Entre temps, l’interface de ce bon vieux WordPress ressemblait à un paperboard écrit sous acides par des jeunes de start up qui auraient dormi 3h par nuit pendant 10 jours. Bon, ne soyons pas un vieux con passéiste, surtout. Je vais domestiquer la bête. C’est juste au cas où vous auriez des trucs zarbs sur votre écran… de quoi au fait? De téléphone? De tablette? De Minitel?

Je n’ai eu ni vœux ni résolutions pour 2019. J’ai eu des appels. Des demandes. Presque des suppliques. Clay, on s’ennuie. Entre les GJ, Macron, le Malus Moto et le prix du carburant, on s’emmerde grave. Plus rien ne tient, pas même la neige ! Fais quelque chose Clay ! Pourquoi nous as-tu abandonnés ? Ecris-nous un truc avec du flow. Une prose qui viendrait à nous rappeler à quel point il est urgent d’exister et de prendre son envol tel un Exocet. Bin vos vœux sont réalisés là sous vos yeux mes chouchous d’amour. Pour les bonnes résolutions, nous ne les tiendront pas. Alors au diable la bonne conscience. Au diable aussi les petits rigolos qui affirment qu’il ne faut prendre aucune résolution. Moi je propose de ne prendre que de mauvaises résolutions. On est sur de les tenir celles-là !!! Hum ? Que vais-je donc faire et changer pour 2019 ? Du concret ! Du tangible ! La liste est longue. Si une meuf texte au volant, je la pourris. Si un môme traverse hors des clous, je descends, je pose ma béquille, je retire mon casque et je lui colle une beigne en mode Bayrou. Si un gilet jaune (gilet jaune motard tendance fédérative en colère, je précise ;  les autres, les piétons, les rampants, j’y connais rien alors je me tais) me demande si je suis solidaire du blocage qu’il m’impose, je lui dis « Ne le prends pas mal camarade, car je ne fais pas de politique, mais dès qu’il y a plus de 3 personnes réunies, je crie à l’agoraphobie, au gang bang, que dis-je, à la sortie moto ! J’ai toujours dit que le fluo était moche en 86 (année VFR, année érotique…euh, non plastique), et avant votre mouvement plein de gens très nombreux et tous sapés comme des motards en panne (si, si, à l’époque y a des motards GJ qui ont manifesté contre, ok, je suis mesquin sur ce coup là), j’ai tapé des posts ou je disais que c’était toujours très hideux le fluo. Et là en 2019, je maintiens que je préfère le cuir noir de l’anarchie, des blousons de rockers et des hardeuses sadiques ».

 

 

En fait, ce n’est pas une mauvaise résolution, vu que ça je l’ai déjà dit. Par contre, je me suis tapé des départs arrêtés super sympas grâce aux GJ. Aucun caisseux. Pas de radars. Des gendarmes qui me font coucou à cause de ma combi de pilote kaki. Le rêve. Il y a eu cette discussion sympa avec d’anciens taulards qui me barraient la route. On a causé réinsertion. Ils m’ont laissé repartir au bout de 6 mn précises. Une fille chronométrait avec son téléphone. Y a une logique organisationnelle dans la révolution en fait. On dirait. Et la fois où j’ai forcé un barrage en le contournant par la station service. Le gars, défoncé au rhum et à l’herbe, voulait que je fasse le rupteur avec le BT Bulldog. Vous imaginez ? Un bloc composé de deux moteurs de XT 500 ! Tuer mon V-twin pour amuser la galerie ? En plus ça fait même pas de gros son un BT. Non mais ! Oh et puis la fois où j’ai contourné les barrages en me tirant dans les talus avec des pentes à 80% dans le pick up Claymotorcycles…Mouah ! Ah ! La liberté de circuler grâce aux machines atypiques, c’est vraiment trop cool ! Merci les Gilets Fluo !

Clay est grillé : il a un gilet jaune !!!

quand je veux !

Oh ça va hein !

Hum,…faisons une digression sur la mode du fluo. Une de plus. Bon, l’autre soir, j’avais laissé la meule pour courir (je cours 2 heures par jours. J’ai commencé quand les GJ ont bloqué mon dealer de bière belge ; en plus, à la Réunion, on avait à la fois le couvre-feu et la prohibition ! Trop géniale l’ambiance ! Mieux que The Walking Dead !), et soudain j’ai eu un flash existentiel. La meuf qui venait de me dépasser (tu ne perds rien pour attendre ma petite ; Clay est un putain de coureur de fond, et après la gare routière, juste quand la pente va devenir bien meurtrière pour tes petits mollets, tu pourras enfin courir à l’ombre, dans son ombre…) portais un haut fluo rose foncé. Je me suis dit que c’était l’éternel retour du même. Qu’on n’y pouvait rien. Qu’après tout on était déjà passé au moins trois fois par les pantalons pat d’eph, que je modifiais mes meules pour qu’elles ressemblent à celles de mon grand oncle, qu’Indochine avait ressorti un album…

Bref, une nouvelle fois, j’ai converti la nostalgie en acceptation de l’avenir. Les gens font ce qu’ils peuvent. Ils ont sûrement une bonne raison de le faire. Qui suis-je pour les juger ?

Mon gilet à moi

Noir c’est noir !

Bon, voilà, c’est la fin de la digression sur le fluo. Vous êtes toujours là ? Pas ceux qui disent que je raconte trop ma vie et que ça ne parle pas assez de Glemseck  ou du Wheels and Waves. Mais les autres, c’est mes chouchous à moi, alors let’s ride Bro !

Alors on parlait des résolutions. Bah, pour le reste, je vous laisse dresser la liste de vos mauvais penchants et de les assumer. C’est bon, vous verrez. Moi je suis déjà passé à la pratique. Les gens veulent que je peigne mon résé de Stormcruiser BT ? Ok je le ponce ! Et je le laisse rouiller ! Les copines me disent et même postent qu’elles en ont marre de voir des pouffiasses tatouées se pavaner en string sur des meules qu’elles ne savent pas piloter ? J’en postais plus depuis des années. Par respect. Par lassitude. Et bin pan ! Je partage à nouveau des photos de taspés ! Je sais c’est nul. Mais c’est baaaaaaaaaaaaaaad !!!!! Bad Ass ! Bad Ace !

Isa, la tantine 974 est dans la place ! Les brunes comptent pas pour des prunes,…ou des burnes…comme tu veux.

J’ai dit fini les soirées ciné avec des potes, où on boit des bières après en se racontant les bons passages du super film. Désormais, je vais au cinoche seul voir des films nuls. Je choisis une séance bien pourrie comme le lundi soir, avant qu’ils ne déprogramment le film. Et je m’installe au premier rang, comme Ludwig Wittgenstein quand il allait voir des films policiers à Cambridge (bon, la comparaison s’arrête là). J’ai l’impression qu’ils jouent le film exprès pour moi et pour le couple qui se tripote dans le fond. C’est énorme ! Il n’y a personne. D’un point de vue économique, c’est une aberration. Mais d’un point de vue phénoménologique, c’est une expérience rare.  Si, comme la majorité des crétins, vous prenez la résolution d’aller voir des films géniaux en avant première, jamais vous ne connaîtrez cela.

En 2018, j’avais écrit dans ces colonnes que je dirai bonjour aux scooters. Bon, et bien là en 2019, au feu, j’entends un vrombissement qui étouffe la discrète mélodie du XJR. J’ai pas de rétro à droite (C’est légal. Voilà une mauvaise résolution : vire le tien, sois un homme !). Mais dans mon angle mort, je devine un gros tas de plastique que certains osent encore appeler scooter. Je me retourne à peine. Le gars me fait un signe. Je ne lui réponds pas, je regarde longtemps l’horizon en tuant en moi les réflexes de politesse élémentaires et je démarre en le laissant là comme une merde. Merci Nietzsche ! Que c’était bon de n’en faire gratuitement qu’à ma tête ! De ne pas être politiquement correct. D’être juste un gros con, un enculé, un sale bâtard ! Et qui assume ! Hummmm. La prochaine fois, je lui ferai bien un grand sourire avec une tape dans le dos, juste par esprit de contradiction tiens ! Et je ne vous parle pas des mecs en trucs électriques sans feux qui s’alignent comme des grands, ah ! ah ! Là je propose le crachat !

Bonne résolution, se la jouer classe et élégant? Ok, Bad Reso : assume ton côté kéké !

En mode Ludwig…

Personne pour faire chier !

Vas-y, vole-moi l’idée, c’est Fabriqué En France et c’est libre de droits…enfin faut tout de même vider la boutanche hein…

A l’inverse, l’autre jour, en faisant une course pour le garage, avec ma combi de mécano dégueulasse et mes pompes de travail, je passais sous un pont. Oh la belle occasion de faire rugir le 4 pattes du Corsair XJR !!! Mais alors que je commençais à ouvrir les gaz, j’ai pris une mauvaise résolution. Ralentir soudain comme un lâche et ne pas doubler la caisse de devant par la droite. Et là, toujours dans cet angle mort sans rétro, je sens l’avant d’un carénage de moto pataude. Mauvaise résolution : laisser ce ringard me dépasser ! Le premier policier me fait signe de ralentir, le second lève le doigt au ciel, et le troisième ferme la marche en agitant le même doigt sur le ton de la réprimande. Bref, j’avais eu chaud. Vous voyez ? Les bonnes résolutions, c’est pour les baltringues je vous dit !

Ok, j’en rajoute. C’est mon côté sale gosse. Mais avouons-le. Je prenais un virage un peu trop zen qui allait commencer à devenir presque chiant. C’est pour ça. C’est ma philosophie du « combattre le mal par le mal ». Quand on est spontanément gentil et confiant, il faut parfois savoir se comporter en salaud. Juste pour le principe. C’est une hygiène de vie salvatrice dans ce monde de brutes.

X files fuck les platistes !

Bon. Alors on fait quoi maintenant ? Ahhhhh ! Bah on attend le prochain post ! Celui sur les mini motos !!! Et là, si vous ne les saluez pas au feu ou sur la route, c’est que vous n’avez rien compris à la moto !

Marre de la crise !

Marre de la Crise ! Crise économique. Crise de nerfs. Crise d’ados, de la quarantaine, de la cinquantaine. La moto est-elle une affaire d’ados attardés ? Les motards et les motardes sont-ils des adultes responsables…ou des vieux bébés dans des corps gainés de cuir ? Dans « Je veux une Harley », Margerin nous montre… Continue reading

Un petit tour et puis s’en vont…

Un petit tour et puis s’en vont… Les soucis, les ennemis et les harpies : un petit tour et puis s’en vont ! Le tour de l’île de la Réunion en mode « lonesome cowboy », c’est ce que je me suis offert le weekend dernier. Rappelez-vous. C’était annoncé par le post précédent. Un… Continue reading