Trip Machine

Connaissez-vous Trip Machine? J’en avais marre de glander sur Wish. C’est vrai que j’y trouve des régus pour trois fois rien. Et aussi de chouettes écrans bubble. Mais c’est lent. Bien sûr du coup je fais rembourser la moitié des trucs que je commande. Et parfois, la qualité n’est pas au rendez-vous. Alors je me suis dirigé vers une plateforme plus classieuse. Etsi. Un truc bien bobo qui te promet d’investir de la thune pour la planète quand tu commande chez eux. Tous leurs fournisseurs sont barbus avec des tabliers en cuir. Y a des femmes avec un bonnet et un bébé sous le bras qui exportent des trousses à outil en cuir et coton huilé. Bref, je me sentais chez les copains. Bon, des copains un peu trop jeunes pour moi, hein ! 

Le tonneau des Danaïdes

J’ai commencé à commander des trucs. Là, j’ai pris une grosse claque de commerce durable. Ces gens ne plaisantent pas. Un soin extrême dans la finition, des relations clients à deux doigts du pote de quartier, et un suivi dans la commande à faire pâlir d’envie Cap Canaveral. Je ne voulais pas vous saouler avec ma course à l’objet parfait. Mais comme tout le monde, j’ai vu apparaître des pubs vachement vintage sur FB. Des trucs dont je me méfiais. Les algorithme, vous savez. Ces bots pire que Terminator et Big Brother réunis qui attendent que tu décroches de PornHub pour te proposer une tonne de bandeau vantant les produits que tu avais consultés la veille. Donc, je me suis méfié. On m’avait même proposé dans mon flux des médaillons gravés à la mémoire de l’être cher parti prématurément. Là, j’oscillai entre la gerbe et la révolte.

Mais ce matin,  j’ai vu défiler des images de Trip Machine. Et là, je me suis dit « Mon p’tit Clay » (oui je sais, je me parle à la 3° personne du singulier, comme Jules César et Alain Delon, c’est grave Doc?), il faut que tu parles de Trip Machine à tes adorables lecteurs. Ils y ont droit, eux. 

Mes amis, j’ai commandé sur Trip Machine un protège-chaussure côté sélecteur de vitesse. Bin oui. Quand je ne défonce pas le bitume en bottes montantes façon Goose dans MAd MAx, je en pédale en brogues british. Je dois ça à ma grand mère anglaise. Bonne Maman Patricia, de tout en bas je t’envoie des gros « Love » et je te remercie mille fois pour ta fantaisie dissimulée derrière les coutumes d’un ou deux autres siècles. Faudra que je tape un post sur l’art de piloter en brogues montantes. Sérieux. Rien à voir avec les conneries de dandys riders. La brogue est tout simplement une pompe de paysan adaptée au combat. Oui, je le ferai ce post. Et croyez moi, ça va saigner pour les riders de la prostate !

Bon, je me disperse. J’avais déjà un protège pompes Wish en caoutchouc et élastique…vous me suivez? Trip Machine donc.

 

Allez visiter leur site. C’est une tuerie. Je peux vous garantir que les produits sont aussi beaux que sur les photos.

Un portefeuille pour biker guitariste !

Par contre, on est dans la relation avec un artisan. Ma timidité british m’a empêché de dialoguer directement avec un ressortissant du Commonwealth (non, pas un mauricien, un indien). Du coup, ma protection de shoes est arrivée en noir. Je pensais qu’elle serait marron. Mais qui s’en soucie à ce niveau de la route? 

 

Livré dans sa trousse !

regardez la finition dans les coutures…

Ainsi, certains articles sont livrés gratuitement partout dans le monde. Pour la Réunion, ils m’ont tout envoyé en express. J’ai reçu ma commande en moins de deux semaines. Pour une fois que c’est cool de commander vers la Réunion ! C’est Fedex qui m’a livré le rêve à domicile. Et entre temps, j’avais au moins deux ou trois mails personnalisés de Trip Machine qui me demandait si tout allait bien. Ils ont même vérifié mon adresse alors que j’étais déjà en relation avec Fedex.

En gros, c’est comme pour ma supérette. Je ne vais plus JAMAIS en grande surface. En bas de chez moi, il y a une petite structure dont l’emblème est une coccinelle. Je trouve plein de super produits traçables en peu de temps. J’y vais à pied avec un caddie de vieux. Là-bas, tout le monde me dit bonjour? Je n’ai pas à faire 10 000 pas au compteur pour aller chercher le PQ à l’opposé du rayon bière. Et je n’achète que l’essentiel.

Même lui je l’ai customisé !

Chez Trip Machines, ils font des sacoches adaptables, des trousses de résé, des ceintures, des porte-feuilles, que sais-je encore? 

En tant que résident réunionnais, je suis parfaitement à l’aise à l’idée de commander du matos en Inde sur une plateforme bobo éco-durable. J’ai vu qu’ils étaient aussi sur Amazon, mais il faut bien vivre non? J’ai aussi commandé deux key chains en cuir tressé. Là je vais être cash. c’est la meilleure came que j’ai pu débusquer, rapport qualité prix. J’ai tout essayé.

Lui, c’était 5 euros à Check Point Charlie.

Même dans une boutique digne de Heroe Mag à Berlin, les key chains étaient 5 fois plus chers et moins solides. Pourquoi deux? Bin, un par couleur de paire de brogues bien sûr !

C’est tout de même autre chose qu’une pauvre ceinture kaporal !

Oui, je sais…

Tu aimes jouer au lasso chérie?

Ce sont des merveilles. Je vous rappelle que je paye tout avec mes sous. Le boss de Trip M n’avait aucune idée de qui j’étais. Juste un client parmi d’autres. Rien que leurs emballages sont une tuerie, avec plein d’attentions délicates, comme le sticker ou les conseils de soin. J’ai été livré en même pas 15 jours !

Voilà. Je n’ai rien à gagner dans l’affaire. ça me fait trop plaisir de faire de la pub gratos à un gars qui me traite bien alors que je ne le connais même pas. ça devrait être ça la règle du commerce non? Quand tu te gardes la possibilité de devenir pote avec le marchand ou le client. Bentham disait que l’on va chez le boulanger uniquement parce qu’il fait du bon pain et parce que lui-même doit nourrir sa famille. C’est vrai. Mais moi je préfère aller chez le boulanger qui fait lui même son pain avec le sourire et qui partage avec moi une expérience vécue.

Peut-être suis-je sous le coup d’une énorme entreprise de séduction. Mais si vous prenez le temps d’aller faire un tour sur le blog du boss, vous allez vite comprendre  trois choses. Siddarth, le boss, et son équipe sont d’authentiques motards passionnés. Les routes de l’Inde à moto sont une pure aventure esthétique, humaine et existentielle. Les motards de là-bas de vont peut-être pas tous les ans au Bike Shed, mais nous sommes sur les terres de Royal Enfield, et ces gars-là sont tout sauf des poseurs.

https://www.tripmachinecompany.com/blogs/news

https://www.tripmachinecompany.com/

Bon shopping alors !

Mes chouchous, j’étais à nouveau inactif. Mais je suis regonflé à bloc. J’ai acheté plein de merdouilles en ligne et surtout j’ai enfin sorti le VFR 750 de 86 du garage. Alors je vous serre fort dans mes petits bras puissants et je vous love très fort !

Taggé , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

8 réponses à Trip Machine

  1. Idir dit :

    Mmmmmmm comment dire ?!
    MERCI!

  2. Ced dit :

    Top…j’attends avec impatience ma guidoline en cuir marron !

  3. Yves Godin dit :

    J’apprécie beaucoup tes articles et tu dis mieux que je ne pourrai l’exprimer, ce que je pense. C’est te dire si on est en phase…
    Amitiés du Pas de Calais.
    Yves, un vieux type en Harley.

    • Clay dit :

      Salut Yves ! Au départ, je suis de Boulogne-sur-mer ! NOrmal qu’on se comprenne 😉 Merci encore et bonnes balades estivales en HD din l’PdC (et non les soit-disant Hauts de France, ah ! ah !).

  4. Yves Godin dit :

    Je me disais aussi…
    Au fait, tu la connais celle là:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.