De l’huile sous le coude

buretteQuand j’ai acheté cette burette (en fait, j’en ai acheté deux) à 5 euros/pièce au surplus US en bas de la Rue Maréchal Leclerc, je me suis dit qu’un jour cela me servirait, avant même de savoir à quoi. J’ai demandé au boss l’utilité de l’objet mystère qui venait d’attirer mon regard.

« L’huile ! » a-t-il répliqué sobrement mais avec fermeté. Mouhais. Ça je le savais déjà, au vu de la graisse qui glissait sur mes doigts rien qu’au contact du métal.

Nous avons là deux compartiments cloisonnés et fermés par des bouchons qui se vissent avec un joint caoutchouc très étanche.

Je me doutais que c’était un machin pour nettoyer son arme, vu que j’ai déjà nettoyé des guns à l’armurerie quand j’étais dans la Marine. Mais les inscriptions en cyrillique sentaient bon le mur de Berlin et la guerre froide.

Une rapide enquête sur le web me clarifia la situation.

Il s’agit de la burette de la trousse de nettoyage assortie au bon vieux Mosin-Nagant. L’huilier double 91/30 , ou PPSH 40/41, avec un compartiment pour la lubrification et l’autre pour l’entretien.

oilerm10

burette mili trousse

Pour les civils, les tire au flanc et les hipsters pacifistes, un rappel historique s’impose. Le Mosin-Nagant (en french, Mossine-Nagant), n’est pas le nom d’un bar-péniche branché amarré sur les quais aux pieds de la Tour Eiffel. Non les filles, c’est un fusil à canon rayé à répétition manuelle de cinq cartouches. C’était le joujou préféré des troupes du Tsar de toutes les Russie, puis de l’URSS et de ses pays satellites, de 1891 à 1963.

Mosin_Nagant_series_of_rifles

« Mais quel est le rapport avec la moto, Clay ? » me répétez-vous tous en cœur ?

Aucun, mais un bel objet comme celui-là, à un prix aussi ridicule, je le vois bien dans un vieil étui en cuir militaire. On a tous des potes qui ont une fuite et refont le niveau d’huile tous les 50 km. Vous me suivez ?

pochette burette

Ou alors, on peut aller plus loin et le souder au guidon d’un bobber à la place des affreux maîtres cylindres d’origine…place à l’imagination 🙂

Dans tous les cas, il faudra sérieusement nettoyer l’intérieur avant de le transformer en réserve d’huile ou…en flasque pour le Jack !!!

20150201_104629

Taggé , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

3 réponses à De l’huile sous le coude

  1. gilles dit :

    ça va pas la tête ???

    • Clay dit :

      si, et c’est cloisonné, alors tu peux même faire un côté Jack / un côté vodka, ou un côté Jack / un côté huile moteur…mais faut pas se tromper de côté !!!! ah ! ah !

  2. gilles dit :

    bon, alors un côté Silver Select et l’autre Single Barrel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *