La Haute Couture à la portée de tous.

La Haute Couture à la portée de tous. C’est mon sellier. Il me comprend, et du coup, la vie est belle quand moi et ma chérie on pose nos fesses sexy sur son travail d’artisanat d’art. La selle est un des rares éléments de la motocyclette que l’on peut changer légalement dans notre pays rongé par l’obsession des normes sécuritaires. Pourtant, nombre de motards se contentent de la réparer avec un scotch grossier. Ou alors, ils réalisent une jolie monture et la gâtent avec une planche de skate et une mousse achetée au BHV.

selle-moche

« Que faire? », comme disait l’autre.

Hier soir, j’ai dîné chez un copain artisan. Lui, il bosse la tôle. Moi, je bosse souvent en tôle, alors on se complète bien. Et là, il m’annonce que la Ministre de l’Educ Nat songe à la création un CAP tatouage. En route vers la massification ! Mais je complète dans l’horreur et lui annonce qu’un robot industriel a été détourné de ses fonction pour tatouer la peau humaine. Mon ami Hassan le tatoueur doit se retourner sur la selle de sa belle Bonneville d’origine, à entendre ce genre de truc. Je ne sais pas si le résultat de tout ceci va détrôner l’humain. Les ordis battent les champions homo sapiens aux échecs alors… Mais le rapport humain, la grâce du geste, l’idée soudaine qui surgit de l’association dans l’imagination…hein? Ils peuvent accomplir, les robots humains formatés par le système de masse, ou les robots boulonnés par d’autres robots?

La Bullet d’Hassan

En tout cas, pour l’instant, je peux vous garantir que pour les selles, on a encore de la marge. Bien entendu, il existe une méthode pour tisser mécaniquement. Les ancêtres de Clay en savaient long sur la chose. Au XIX° siècle, ils quittèrent la Grande Bretagne pour importer des métiers à tisser mécaniques en France. Tout le monde les haïssait. Les British, parce qu’ils exportaient le boulot. Les froggies du Nord, parce qu’ils détruisaient le travail des artisans français, notamment pour ce qui est de la dentelle. Les réunionnais de Cilaos comprendront. Là je vous arrête aussi sec qu’un bâton de Justin Bridou. Ne m’en voulez pas car je n’y suis pour rien. Personne ne devrait être stigmatisé à cause de ses lointains ancêtres, pas même les descendants de Tom Morey, ni même les enfants de l’inventeur du MP3, … quoique.

Coucou, c'est Pépé !

Hello boys, c’est Papy !

J’ai aussi un ancêtre anglais (un forgeron) qui luttait pour la liberté de culte à coups de hache, un autre qui s’est brûlé la cervelle en pleine rue pour dettes de jeu, un ancêtre batave qui a abandonné l’armement de navires pour tout claquer à l’opéra, un autre qui s’est fait torturer à mort en France pour sauver la liberté politique, et une belle flopée de vikings dont on ne m’a raconté que du bien (mais je crois que les tontons normands imbibés de calva n’étaient ni historiens, ni objectifs).

"Nous, fenir en paix !"

« Nous, fenir en paix ! »

De toute façon, la révolution industrielle n’a pas attendu ma famille pour démolir le travail artisanal. Déjà en son temps, le génial Vaucanson avait échappé de peu aux canuts lyonnais en pleine émeute. Il leur avait montré une machine mue par un âne et qui tissait mieux qu’eux. Il lui avait fallu se déguiser en moine pour quitter la ville mise à feu et à sang, à une époque où le syndicalisme ne consistait pas à défiler avec des gilets fluos ou à dîner avec les DRH.

Une repro du métier de Vaucanson au CNAM, un en

Une repro du métier de Vaucanson au CNAM, un endroit que tout fou de machine se doit de visiter.

Bref, de nos jours, tu peux bien commander en ligne une housse pour ta bécane. je l’ai fait. J’ai montré la peau de chagrin à mon pote Mat le sellier, Compagnon du Capiton. Il ne m’en voulait pas. Non, il a juste jeté un regard à la fois amusé et méprisant à l’encontre de la pauvre dépouille synthétique. Tellement moche et anonyme que je ne m’étais jamais résolu à la fixer. Les coutures. C’était vraiment là le détail qui le navrait. Le diable se cacherait-il donc dans les détails? Hummmm !

en plus, c'est même pas du vrai Honda !

en plus, c’est même pas du vrai Honda !

Une housse de Yam scellée sous plastique depuis 1990, date de sa sortie d'usine au Japon. Quand j'ai ouvert 25 ans plus tard, ça entait le neuf ! Mieux que Toutankhamon! Mais les fausses coutures synthétiques, bof...

Une housse de Yam scellée sous plastique depuis 1990, date de sa sortie d’usine au Japon. Quand j’ai ouvert 25 ans plus tard, ça sentait le neuf ! Mieux que Toutankhamon! Mais les fausses coutures synthétiques, bof…

Je prépare une fois de plus mon bon vieux XJR de 2003. Et, comme je l’ai vraiment compris avec le temps, la plus belle des prépas, si tu lui colle un pauvre bloc de mousse en guise de selle, tu n’as plus qu’à te rhabiller. Avec Mat, on ne met pas de cuir. Il dit que sous les tropiques c’est un peu compliqué pour l’entretien. Il dit surtout qu’il est difficile de trouver une belle surface de cuir de qualité pour pas cher à la Réunion. Et je le crois, car je me suis toujours intéressé au cuir, pour les boots, les ceintures, les blousons et les montres (et peut-être aussi pour des motifs moins avouables, mais cela ne nous regarde pas). Et du coup je connais un ou deux excellent artisans qui travaillent le cuir sur la place. Et ils disent la même chose que Mat. Moralité : quand plusieurs artisans t’avancent le même argument, ne viens pas leur apprendre leur métier. Et, comme vous le savez, ce blog ne s’adresse pas vraiment aux motards disposant d’un budget faramineux. Sinon, je vous balancerai une ou deux adresses prestigieuses. Et puis ce n’et pas ma façon de faire. Je ne partage que ce que j’essaye de ma poche ou de mes mains et qui me convient. On n’oblige personne, hein.

20141002_084251~2

ma première selle XJR by Mat

dax1

Selle de la Lucky Lady, by Mat

socle1

p1000571

Selles du Storm Cruiser by Mat

 

De mon côté, question artisanat, pour un soit-disant intello, j’avais bien bossé le support. Tout d’abord, je m’étais surpassé et j’avais conçu un plan digne des plus grands maîtres de la PAO. Ensuite, j’avais réalisé un patron en carton pour découper un nouveau socle en bois, plus pratique pour agrafer la selle tendue. Pas question de flinguer le support d’origine. Je garde systématiquement toutes les pièces d’origine. C’est du fétichisme Yamaha. Et puis de toute façon, celui-ci et bien trop large pour mon projet. Cette fois, je voulais souligner le cadre, et faire une selle d’un seule tenant, en gardant une petite place pour les passagers, femme et enfants. Le bombé de la selle passager viendrait fermer le cul en tôle que je fabriquerais plus tard, lequel servirait de coffre pour stocker le câblage électrique, le gilet jaune et la trousse à outils. C’était relativement facile sur base XJR car le cadre est à la fois relativement horizontal, et assez long.

 

Ensuite, en digne admirateur de Joseph le charpentier, j’ai bossé mon contreplaqué. Le prendre en version MARIN, tant qu’à faire. Sauf si vous appartenez à cette espèce qui ne roule que par beau temps et qui s’extasie devant les pseudo combats de boxe organisés pour des événementiels sponsorisés par des marques de soin pour la barbe. Par contre, si vous avez déjà encaissé des pains à main baguée dans la rue, si vous aimez le trip des East Bay Rats, si vous  roulez tous les jours sans regarder les délires de la météo TV, alors vous savez que rouler les fesses mouillées parce qu’il pleut, c’est relativement acceptable. Se faire pipi dessous parce qu’on a peur, seul avec ses petites mains manucurées, de défendre ses idéaux autrement que par un sondage sur Facebook, c’est tout autant acceptable. Par contre, vaudrait mieux arrêter de jouer les bad boys, afin d’éviter les malentendus. Par contre, une selle qui se gondole car on n’a pas étanchéifié le bois, c’est moins rigolo. Ah oui, j’oubliais ! J’ai blindé la partie apparente avec de la tôle et de toutes petites vis. C’est joli, et puis cela donne garantit à la fois la souplesse et la solidité de l’ensemble.

lipo p1060282 p1060283 p1060291

 

Mais revenons au travail de Mat. Par mail, mon sellier préféré a étudié mes demandes, il a acheté le skaï que j’avais repéré pour lui chez le marchand, puis il est venu à la case boire un bon café. On a discuté de l’amour du métier. Métier vient de « manus », qui signifie « main » en latin. Ce mot désigne une activité dont on peut être fier, qui témoigne du savoir-faire d’un maître et qui pourra se transmettre à un apprenti. C’est pourquoi « avoir du métier » et « avoir le coup de main » sont des expressions voisines.

20161013_153819 20161013_153825

 

Il m’a alors proposé quelque modifs. Il s’en chargerait lui-même. Puis il est parti avec ma planche sous le bras, en me promettant un travail fini pour samedi. Moi, je pensais au samedi de la semaine d’après. Saufs que, trois jours plus tard, au moment où je m’apprêtais à enfourcher le Storm Cruiser pour emmener ma chérie faire son shopping du weekend, Mat m’appelait pour savoir s’il pouvait passer me déposer l’objet achevé ! Je veux que tu peux passer ! On fixa la selle sur le cadre. La mousse tendue à bloc résistait un peu. Il appuya fermement. On entendit le « clic » du mécanisme que j’avais bidouillé en amont. La selle était fixée et ne bougeait plus. Alors nous échangeâmes un sourire, sans rien dire.

p1060410 p1060411 p1060401

p1060403

Les coutures couleur jaune bronze utilisées pour les jeans (une idée de Mat), répondaient à merveille aux reflets des Öhlins.

jeans

 

couture p1060408

C’était chouette. Le reste, c’étaient des cartouchières chinées peu à peu en attendant de trouver leur place. Les coutures sont au rendez-vous, sur ces reliques manufacturées à une époque où les militaires n’étaient pas encore équipés de nylon cousu en chine.

cartouche sacoche couteau sangle p1060614

Si tu vis et roule à la Réunion, et que tu cherches un sellier, surtout dans le Nord, tu peux me contacter par mail, ou en MP sur Facebook et je te donnerai les coordonnées de Mat. Sinon, tu demandes à un gars dont la selle te tape dans l’œil qui a réalisé cette petite merveille. Il sera sûrement fier et heureux de partager son secret avec un connaisseur.

p1060612

selle

p1060619

 

Ce sera tout pour aujourd’hui. La prépa est presque terminée. Mais elle a encore le rétro stock et pas de garde-boue. Je vous l’ai dit : je roule sous la pluie. Et en attendant, allez donc faire un tour là :

 

Vie de Motard Family : Une franchise libre, indépendante et gratuite