La messe est dite.

Et si Dieu était motard?

20140406_120558Chacun sait que la messe des motards est une tradition désormais ancrée sur notre île. Un nombre toujours plus croissant de motards (2000 cette année) se retrouve, une fois par an, des 4 coins de l’île, pour communier et rendre hommage à de défunts pionniers.

Des mauvaises langues affirment que certains n’y voient qu’un prétexte pour rouler et rallier la plus grosse concentre de l’Ile de la Réunion. Il est vrai que dans l’imagerie des bikers, on voit plutôt des skulls, des armes, du sexe, de la drogue et du rock and roll. Il y a bien des ailes, parfois, mais ce sont celles des anges déchus de l’enfer. Mais quand bien même? Ou est le mal si tout reste respectueux et bon enfant?

Dans les pays anglo-saxons, de même qu’il existe des « Christians surfers » qui vous jurerons que Jésus a inventé le longboard, vous trouverez des « christians bikers ». Plusieurs mouvances existent, du baba cool new age, au croisé prêt à croiser le fer contre les infidèles. A la Réunion, c’est différent. Tout comme la culture locale, la culture moto tente de rester conviviale et familiale.

Claymotorcycles.com aussi est une communauté. Nous aimons les belles bécanes. Pour le reste, « no religion, no politics ». Chacun fait ce qu’il pense juste. On ne s’en mêle pas. On croise souvent des gars qui arborent des T-shirts « Dieu rides HD » ou « Dieu roule en GSXR ». Peut-être que, s’il existe un principe divin dans ce vaste univers, il trouve important de bénir une Fazer ou une CBX. Personnellement, j’incline à croire qu’il préfère écouter le moteur d’une Harley et qu’il s’extasie devant les lignes d’une vieille Bonnie. N’oubliez pas qu’il a créé l’homme à son image, et que l’homme, lui, a engendré pas mal de trucs contradictoires. Donc Dieu a le choix. Mais si Dieu a le choix, c’est qu’il ne sait pas ce qui est le mieux, et alors ils serait imparfait. Donc, Dieu SAIT que les motos de caractère sont meilleures que le stock. Ou alors il est indulgent. Il s’en moque un peu. Dieu serait un peu facétieux. Il ne roulerait ni en Harley, ni en Ducati. Et si Dieu roulait en Dax ?

Bon, trêve de métaphysique. Il se trouve que votre humble serviteur avait trois pré-ados à la maison et qu’il ne possède pas de side-car pour se rendre à la Messe des motards. Et la vraie raisons de mon absence en ce lieu béni, c’est peut-être une certaine agoraphobie. Trop de monde, trop de bruit. Si je pilote des bécanes, c’est aussi pour éviter le parking, au supermarché. Mea Culpa. Heureusement, pour un journaliste amateur indépendant, j’ai de la conscience professionnelle. J’ai donc demandé à un correspondant spécial de nous faire un petit reportage sur ce grand évènement. Franck, le taulier de Bikes and Style (cf. L’article consacré à cette noble échoppe sur le blog), s’est gentiment et magistralement prêté au jeu.

Merci Franck, car tu es un garçon discret, et il n’est pas facile d’affronter des meutes casquées et vrombissantes pour en extirper photos et impressions. Pour le coup, c’est une réussite, et je me demande encore ce que je fais encore là à bavarder ! Brothers and sisters, petit retour sur la Messe des Motards du dimanche 6 avril au Tampon.

« Je suis arrivé assez tôt, dans les 20 premiers, afin de s’assister aux arrivées et leur monté en charge. Sur le court trajet qui sépare Trois-Mares de la place, tous les 50m un groupe de 2, 3, 10 motards qui attend les autres. Marrant, je m’attendais à de gros attroupements à quelques points névralgiques comme des gros rond-points.Je sais que je suis sur le bon chemin 🙂 A l’arrivée sur la place, des barrière et des panneaux « route barrée ». Et là, sensation d’être un VIP : un policier ouvre la barrière pour moi avec un sourire. Il y a vraiment quelque chose de plus sympa quand cela concerne la moto.

20140406_08111420140406_081126
Non, ces gars ne passent pas le permis…

Avant 8h, le parking est très vide, tout est silencieux. Difficile d’imaginer qu’il sera plein, tellement c’est grand.

L’organisation est impecable : je suis guidé de l’arrivé jusqu’au parking, jusqu’au café-croissants (ou brownies). Là, on me remet un papier sur lequel marquer le nom d’un disparu pour lequel prier.

20140406_08322320140406_083230
20140406_081951

De là, instinctivement, je balance mon regard du parking à l’esplanade devant l’autel. Tout le monde va tenir?? Finalement oui. Le manque d’ombre aidant, certains se réfugieront sous les quelques abris aménagés à l’entrée, et d’autres, venus pour le rassemblement, resteront à l’écart.

20140406_083857 20140406_083905 20140406_083914 20140406_083941 20140406_084309 20140406_084314 20140406_084332 20140406_084927 20140406_084953

Dès 8h30, le rythme s’accélère avec l’arrivée massive de grand groupes dans un vacarme de moteurs très tripant. Des japonaises, des Harleys des troupeaux entiers de Ducati, tout le monde se mélange et vient se garer avec beaucoup de discipline dans un parking dont je me demande rapidement s’il suffira. L’espace central sera plein et des parkings annexes seront utilisés. Cette édition aura certainement battu les records précédents.

Dans ces parkings justement, toutes les motos sont garées impeccablement, pas un blaireaux qui se sera garé sur un trottoir ou qui aura pris plus de place que nécessaire. Respect.20140406_092444

Entre 8h30 et 9h (on dirait que la messe commencera avec retard), des embouteillages monstres se forment autour de la place dans un gigantesque serpent.

Comme je le disais avant, certains sont venus pour prier, d’autres pour la sortie. Et c’est une vraie sortie familiale.

A un moment, dans le cortège d’arrivée, je vois un petit garçon -il devait avoir, quoi 10 ans – sur une petite moto, une vraie, pas un jouet. Equipé comme un vrai motard, et sérieux sur sa moto.

20140406_084931
                                                               J’ai 10 ans, je vais à l’écoleuuuuuuu!

Avec retard, la messe commence. Certains resteront autour de la place à discuter et à rencontrer d’autres groupes. C’est très convivial et là encore, aucun idiot pour crier ou faire crier ses nouveaux pots d’échappement tout neufs. Le respect toujours le respect.

Sur le parking, démarre une ambiance « Salon de la moto ». Des badauds semble n’être venus que pour le spectacle. Ils harponnent les files de motos, s’extasient sur certaines, comparent, discutent. Le tout, là encore, dans le calme et le silence.

20140406_09294220140406_092952 20140406_095734_HDR 20140406_095745_HDR 20140406_095804_HDR 20140406_092455
Bon à savoir: FRanck pilote un café racer Ducati...en doutiez-vous?

Bon à savoir: Franck pilote un café racer Ducati…en doutiez-vous?

Vient la fin de la cérémonie et tout le monde commence à s’agiter. Bon, calmement tout de même.

Je suis pour ma part très excité, c’est ma première Messe et la première fois que je verrai la sortie. A ce moment, je suis encore loin d’imaginer la réalité.

Au micro, il est demandé de regagner sa moto, la bénédiction va démarrer. Plusieurs prêtres débarquant avec des seaux énormes remplis d’eau bénite. L’image est assez drôle par le côté « industriel » de la chose. Mais bon, on ne va pas bénir plusieurs centaines de motos avec un verre d’eau.

20140406_120550

Là, des centaines de moteurs se mettent en marche, dans un vacarme énorme qui durera le temps de la bénédiction et de la sortie. Plus d’une demi-heure.

Mes oreilles en prennent un coup, l’odeur des pots d’échappement envahit rapidement l’espace. Mais quelle expérience.

Et là encore, la sortie se fait avec ordre et discipline. Pas un seul excité en vue.

Moi, garé dans les premiers, j’attends la fin. Impossible de sortir avant. Cela me permet d’admirer la longue procession des motos qui partent toutes du même côté, prolongeant le vacarme de la place.

20140406_095859_HDR 20140406_120502 20140406_120958
                                                                                    Mais où est donc Franckie?

Une fois parti moi-même, je retrouve le même chapelet de petits groupes le long du trajet. Ils s’attendent pour le repas et le roulage qui suivra. »

Merci à toi Franck!

Vous pouvez retrouver Franck à St Pierre, chez Bike&Style, en bas de la Rue Victor le Vigoureux, à droite face au BLD Delisle, et aussi sur sa page FB: Bike&Style. Il a aussi son post sur le Blog, rubrique matos: Bike&Style. Des fringues classes, cools, et qui protègent garçon et filles pour des prix serrés!!! Merci Seigneur!

Et pour finir, faisons péter le SOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON!

Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à La messe est dite.

  1. Franck dit :

    Je n’aurais pas écris mieux 😉
    En tout cas, 1ère messe des motards et j’ai adoré l’ambiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *