Honda 125 XL de 1977 par Valentin

Ah, le Honda 125 XL de Valentin ! Je reviens tout juste d’une petite virée en solo sur le Dax 125 (autant dire une réplique chinoise). Après des heures de boulot, j’ai réussi à rendre ce truc presque aussi acceptable que le vénéré et vénérable original. A chaque fois que je rentre avec, l’idée de le revendre s’évapore avec les vapeurs d’essence du trop plein de cet adorable jouet. Que de sensations ! Les sourires complices des connaisseurs ! Le souverain mépris des gros c… euh cubes qui n’y connaissent rien ! Le clin d’oeil engageant de leur passagère quant on se croise au feu rouge! Et, suprême récompense, les saluts frénétiques des enfants qui « veulent une petite moto comme ça, Papa! ». Rouler en 125, de temps en temps, ça te synchronise un peu le carbu dans ta tête, au cas où tu serais tenté de la confondre avec un melon plus gros que ton casque jet.

J’ai donc instantanément craqué sur la meule de Valentin. Ce 125 admirablement fini, avec tant de trouvailles séduisantes dessus, guidées tant par le budget serré que par l’amour de l’art. C’est d’ailleurs à un ensemble de performances d’art contemporain du FRAC que j’ai repéré la machine pour la première fois. J’aidais Aude-Emmanuelle à s’ébattre en mode Pole Dance dans une volière, sur un texte lu et enregistré par mes soins mais écrit par elle-même. Ce soir là, je fus atteint d’un strabisme divergeant. Mon oeil droit matait ma chérie avec une fierté où la jalousie se disputait avec la convoitise, mais mon orbite gauche déviait vers le Honda pour tenter de savoir à qui il appartenait.

Bien entendu, j’ai fini par le savoir. Ce n’était pas le 125 de mon pote Mikey Mike, lequel fera l’objet d’un autre poste.

p1060568

Non, c’était celui de Valentin. Il était venu participer à une performance à laquelle un de mes gamins participait lui aussi. Que voulez-vous. Dans la Clay Family, on est une grande famille d’artistes fous !

Rendez-vous fut pris pour un post. Valentin s’occuperait lui-même du shooting photo. Et moi je l’interrogerais plus en détail lors du fameux apéro anniversaire des 3 ans du blog.

Apéro 3 ans de Claymotorcycles

Bon, là, on a eu une petite frayeur, vu que le XL était attaché dehors devant le garage et que son pilote ne s’est pointé qu’à la fin de la soirée. Entre temps, il y avait eu pas mal d’attroupements de motards experts, lesquels, la bière à la main, venaient se rafraîchir la mémoire devant le kick d’époque ou s’étonner des clignotants faits main par notre jeune ami.

p1060498 clikos

Mais désormais, tout est rentré dans l’ordre, et vous pouvez admirer la brêle, vous aussi. Il a tout fait seul, des cale pieds à la selle en passant par le garde boue avant. Dernière précision: la bête est à vendre, car Valentin veut s’ateler à un projet gros cube.

honda-xl-avant

L’épave au début…

honda-125-cbs-2

nikon-d5500-18_140-mm-marie-julie-gascon-0037 nikon-d5500-18_140-mm-marie-julie-gascon-0045 nikon-d5500-18_140-mm-marie-julie-gascon-0047 nikon-d5500-18_140-mm-marie-julie-gascon-0056 nikon-d5500-18_140-mm-marie-julie-gascon-0065 nikon-d5500-18_140-mm-marie-julie-gascon-0069 nikon-d5500-18_140-mm-marie-julie-gascon-0042 nikon-d5500-18_140-mm-marie-julie-gascon-0078 nikon-d5500-18_140-mm-marie-julie-gascon-0097

 

Le Fameux Questionnaire Claymotorcycles !

 

  1. Années de pratique :

« J’ai 29 ans et j’ai passé le permis il y à 3 ans. »

 

  1. Motos passées et présentes :

« Avant même les motos il y a eu les mobylettes (voir même les vélos..) ! Et pour moi ça compte, c’est comme ça que j’ai appris les joies et les malheurs du 2 roues mais aussi la mécanique.

J’ai donc commencé en Peugeot 103 Vogue, puis après qu’on me l’ai volé, j’ai longtemps roulé en Vespa Ciao (un petit cyclo tout en tôle plutôt solide!). Il y eu aussi un scooter. 

Après, arriva le permis de conduire auto, et les mobs ont disparues.

Enfin un jour je craque, pour une superbe Honda 125CBS orange de 1974 ! Je retrouve la passion pour la moto et les vieilles mécaniques, ce qui me pousse à passer le permis.

Permis en poche, j’achète enfin ma « vrais » moto, une Suzuki SV 650. Je l’ai utilisé tous les jours pendant presque deux ans pour travailler dans toute la région parisienne. C’est donc avec elle que j’ai le plus de kilomètres au compteur.

Enfin la moto d’aujourd’hui, un Honda 125XL de 1977 achetée à la Réunion presque en épave, et retapée patiemment façon scrambler. »

honda-125-cbs mon-sv-650

 

 

  1. Ma moto préférée :

« Dur dur d’avoir une préféré, il en reste tellement à essayer ! »

 

 

  1. Pourquoi la moto :

« Pour sa simplicité, deux roues un moteur. Ca offre un tas de sensations et un point de vue qu’on n’a jamais en voiture. Et bien sûr, pour échapper aux bouchons ! »

 

 

  1. Ma plus belle histoire de motard :

« Rouler sur des motos plus vieilles que moi, et rappeler leurs souvenir de jeunesse aux anciens 😉 »

 

 

  1. Ma pire expérience de motard :

« Me retrouver sous une belle chute de neige le matin sur les autoroutes parisiennes… »

 

  1. Ce que je préfère :

« Rouler au petit matin ou au coucher du soleil »

 

 

  1. Ce qui m’énerve :

« Les chutes, le froid, les chaussettes mouillées… »

 

 

  1. L’avenir de la moto :

« L’électrique ! Ok c’est moins chaleureux que les vieux carbus, mais ça promet de belles innovations, Tesla Motors est déjà bien lancé dans l’aventure. »

 

 

  1. La moto en un mot:

« Simplicité »

Et voilà les amis ! Merci à Valentin pour sa gentillesse et sa patience. Bravo pour son esprit motard, sa modestie et cette belle réalisation. Il rejoint le très très fermé Cercle de l’As de Pique !!!

Taggé , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *