Walk in my shoes

blackL’été arrive à la Réunion, et l’hiver en métropole. Ces pompes sont faites pour rouler par tous les temps, alors ça tombe plutôt bien. A vrai dire, elles sont faites pour les travailleurs stylés et les bricoleurs bobos qui ne veulent pas se faire bobo aux pinceaux. En effet, je cherchais de la tôle chez Leroy Machin et, faisant un détour par mon rayon préféré (les protections), je suis tombé en arrêt devant ces baskets. Mazette, il est bien loin le temps où le plombier avait un futal en velours côtelé laissant apercevoir sa raie velue dès qu’il se baissait pour inspecter un vieux tuyau. Le mien de plombier est un pote. Dans une vie antérieure, il bossait pour une multinationale de l’informatique et puis il s’est reconverti. Ce gars fait des loopings avec sa planche et pète régulièrement son mat au beau milieu des requins. Et j’adore quand il m’explique sa philosophie du joint (en caoutchouc) autour d’un petit rosé. Et en plus mon chiotte n’est plus bouché ! Il arrive chez moi en 2 roues, et il porte des Converse. Faudra que je lui montre ma dernière acquisition, mais ça va juste le faire marrer.

Imaginez des pompes que vous pouvez porter à moto, au boulot et même au sport ! OK, ça va puer à l’intérieur, mais les semelles sont amovibles. Renforts à la cheville et renforts latéraux. Une coque en composite protège les orteils et relègue vos Doc Martens ferrées au rang d’outil préhistorique. J’avais peur de devoir régler la hauteur du sélecteur de vitesse sur les 3 bécanes, mais même pas besoin. Elles sont souples et stylées. J’ajoute que mon taf m’amène parfois à passer sous un portail détecteur de métaux, quand je bosse avec de vrais bad boys derrière les barreaux. Des Dalton dont certains roulent à moto (enfin, avec les nôtres quoi). Quand mes boots gavées de sangles font sonner le bastringue, je dois tout défaire et tout resangler en un temps record, avec plein de familles qui attendent derrière pour aller au parloir. Ambiance ! Là, avec mes baskets stylées « worker in progress », c’est le miracle : « enjoy the silence » !

classe dont walk helmet foot beat pompes

Oui, j’aurais pu me procurer des baskets spécial motos chez un concessionnaire, mais c’eut été la solution de facilité. Et en plus je m’en tire à moins de 85 euros, prix déjà extorqué par rapport au tarif brico métro.

boss

Du coup, plein de joie, je les ai testées sur la route. Je refais le Dax pour la Fête des Motards. Vous le savez si vous suivez un peu mes p’tites activités. Or, comme à chaque fois que j’emporte une selle chez mon génial capitonneur, il se met à pleuvoir.

daxou

20151105_140828 viking

Du coup, je peux garantir que ces pompes sont solides, avec une super accroche au sol, et qu’elles sont parfaitement étanches sous le déluge ! So,…what else ?

Je vais de ce pas ranger un peu mes grosses bottes qui chauffent 😉

le-dormeur

Taggé , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

3 réponses à Walk in my shoes

  1. Cyril dit :

    Bah ton plombard ressemble fortement à un Yann croisé en pente école du coté de SaintLeu!! C’est tout petit la Run en fait!

  2. gilles dit :

    eh ben, si avec ça t’es encore à côté de tes pompes c’est à ne plus rien y comprendre…:-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *