The Wild Bunch

Je les mets pour le shooting Wild Bunch !

A chaque fois que je croise des copains à l’apéro Claymotorcycles, ils me demandent souvent « Alors Clay, tu nous organise pas une petite sortie? ». Alors je me démène, et, au final, nous sommes 6 sur la ligne de départ. Maintenant, il faut bien l’avouer, je ne sais pas pour vous, mais moi j’aime bien rouler avec une petite bande de potes. Les déplacement de foules avec girophares à l’avant et à l’arrière, ce n’est pas trop ma conception de la liberté. Et puis n’ayons pas peur des mots: parfois aussi, j’adore rouler seul.

Cette fois, j’ai donc pris le problème à l’envers: comment réunir une petite bande pour une jolie balade, mais sans pour autant que ce soit avec mon crew habituel? Il s’agissait de rencontrer des têtes (et leurs bêtes mécaniques) nouvelles. Par ailleurs, et toujours à l’occasion de l’apéro ou d’un ride, nombreux sont ceux et celles qui me confiaient leur désir de se faire shooter sur leur bécane par Jean-Marc Gargantiel, ce photographe croisé à la Fête des Motards à son retour de la mythique Route 66. « Ses photos, on dirait des peintures hyper réalistes: trop cool. J’aimerais en avoir quelques unes de moi dans ce genre. »

C’est alors que Jean-Marc m’a présenté son projet: emmener tout ce beau monde à la Plaine des Sables pour un super ride, dans la joie et la bonne humeur, limite pépères, mais motivés pour bouffer du paysage et de l’asphalte.

 

 

bunch

 

On appellerait cela la Horde Sauvage, ou, dans la langue de mes ancêtres, « The Wild Bunch« . Vous savez, c’est ainsi que l’on désigne les meutes de mustangs qui cavalent en freestyle dans le Grand Ouest Américain. C’est aussi le titre d’un western époustouflant signé Sam Peckinpah. Un an après Il était une fois dans l’Ouest, 1969, sur fond de Révolution Mexicaine, une bande de cavaliers experts en coups tordus sillonne la pampa pour niquer les apprentis dictateurs et les coyotes à foie jaune. William Holden est classe, et ça défouraille sévère au son des mitrailleuses Gatling. Bref, un film de motards.

disque-la-horde-sauvage horde horde-sauvage-1969-

Ensuite, il n’y avait plus qu’à trouver un resto pour nous récompenser de nos efforts. Ce serait donc le QG, une adresse que j’adore car l’équipe est hyper cool et le menu délicieux mais pas honéreux.

Enfin, pour immortaliser ces bons moments passés ensemble, au moment de la digestion, un shooting personnalisé, payant mais pas out of budget,  avec le Maître himself.

GrandCanyon_38 Nevada_654 Nevada_228

Nous sommes déjà une petite dizaine et c’est bon pour nous. Si vous voulez nous rejoindre, on peut vous faire de la place.

Pour vous inscrire, c’est  sur ;l’événement Wild Bunch de la page FB du blog: cliquez sur le « F ».

Pour le Ride:
Départ à 9h30 à la Brasserie Le Roland Garros au Barachois à St Denis après un bon café.

Ensuite, on peut chopper au passage les copines et les copains de l’ouest à la Station du Cimetière marin de St Paul, vers 10h. Idem pour les potos du Sud au Rond point à l’entrée de l’Etang Salé les Bains vers 10h30. Ensuite on grimpe et on fait frotter les chromes !

Pour le Resto:
RDV à 11h30 au QG à La plaine des Cafres. Super ambiance et excellents caris de 17 à 20 eu. On palabre, on ne boit pas trop, et on décolle à 14h dernier carat: il faut être sur place à 15 h pour que jean-Marc Gargantiel, le photographe pro qui vous immortalise sur vos machines mieux qu’un peintre hyperréaliste, puisse avoir la meilleure lumière de l’après-midi.

Pour le photoshoot:
50 Euros (par personne ou par couple s’il y a lieu), payables à Jean-Marc Gargantiel au resto.
Si vous êtes intéressés, prévenez-moi pour que jean-Marc puisse planifier ses séances de pause.
Ces 50 € sont à valoir sur toute commande de tirages photos ultérieurs.
S’il n’y a pas de tirages de photos ultérieurs, ces 50€ donnent donc droit au shooting personnalisé et à 5 photos HD (1280 x 720 pixels) parfaites pour toute utilisation « écran » désirée.

 Je le précise pour vous mettre à l’aise: je ne prends pas de com au passage. C’est juste de la passion.

Pour un aperçu du boulot de Jean-Marc, c’est là: http://claymotorcycles.com/2014/11/class-calendar/

AudePoleDance+Motos_46

Taggé , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à The Wild Bunch

  1. Jean-Marc dit :

    Bon, t’as tout dit je pense… Merci! 🙂
    Bien le parallèle avec Peckinpah… Le summum restant, comme tu en as parlé d’ailleurs, Sergio Leone et son culte « Il était une fois dans l’Ouest ». C’est exactement ça que j’ai dans la tête en pensant à cette journée… Des « tronches » et du métal, dans la belle lumière de la Plaine des Sables. Ça devrait le faire bien bien je pense.
    🙂

  2. Max dit :

    Très chouette initiative, Clay, que ce shooting avec ce photographe dont j’ avais découvert le talent dans un de tes précédents post.
    Effectivement, c’ est du grand art !
    On aura une petite pensée pour vous, avec les amis du BMC, le 26 avril, car ce sera pour nous le début de notre 4ème année – eh oui, déjà !
    On est déjà un bon nombre à avoir prévu de venir à cette AG que nous faisons traditionnellement à l’ Eperon, au soleil.
    J’ ai hâte de voir le résultat de ces photos sur ton blog, si toutefois il est prévu qu’ elle y apparaissent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *