AN-BU: the interview !

The exclusive interview from the talented japanese motorbikes maker! / L’interview exclusive du préparateur nippon qui déchire!

The first time i saw An-Bu’s work, it was on FB, I guess. I just cannot forget this amazing picture. It was not a single bike well prepared, clean and posing along a nice wall of old bricks or whatever. No. It was this precise picture. /

La première fois que j’ai vu le travail d’An-Bu, je crois que c’était sur FB. Je ne peux oublier cette image. Ce n’était pas une bécane bien préparée et bien rangée dans un show room, avec un beau mur de briques anciennes derrière. Non, c’était cette image précise.

fuck off

 

The fury of the speed. The perfect angle. This kind of monster drove in a focus way, with a real frenzy jubilation. Gosh. It made me remember of the good old time, when I used to surf big waves without all these assholes yelling on the spot. This guy was on war or something. I won’t sell you the usual cliché about samurai warriors, okay? Racing against nobody. Racing with the devil, or with himself, or with ghosts (a private joke you will understand while reading the quizz-interview). The man and his machine. Designed by himself, and drove for years. Intimately. A quest for perfection, always on its way. A motor proudly produced by Yamaha, years ago, but improved again and again, by his owner and master, not in order to show off, but just to ride. Fuck off! /

La furie de la vitesse. L’angle parfait. Cette espèce de monstre dompté avec un mélange de maestria et de jubilation. Mince. Cela me rappelait le bon vieux temps, quand je surfais de grosses vagues à l’abri de tous ces baltringues qui hurlent désormais sur mon spot. Ce gars était manifestement en guerre, ou un truc du genre. Je vais vous épargner les stéréotypes sur les samouraïs, d’accord ? Une course avec le diable, avec soi-même, ou je ne sais quel fantôme (blague perso à décrypter dans le quizz). Juste le pilote et sa machine. Pilotée avec amour depuis toujours. Intimement. Une quête de perfection, toujours en route. Une machine fièrement conçue par Yamaha il y a plus de deux décennies mais améliorée à travers le bitume et le temps par son propriétaire. Encore et encore. Pas pour la frime. Juste pour déchirer. Fuck off !

I immediately asked him to become friends. He answered me it was ok, but he was really sorry that he couldn’t speak French or English.

Since that time, I had the privilege to admire more and more of his amazing creations. He had improved tremendously the art of translation websites, and we can speak together. He sends me quiet good English, sometimes helped by his friends. I send him awful portions of Japanese ideograms. And when it’s too difficult, a picture of a bike part or a funny emoticon does the job. People who hate the internet or FB just don’t know how to use it. /

Je l’ai tout de suite demandé comme ami sur FB. Il a répondu, et j’ai eu la chance d’accéder à tant de photos de ces créations toujours cohérentes mais surprenantes. Par contre, il ne parle pas un traître mot d’anglais. Il a depuis considérablement amélioré sa maîtrise du site de traduction instantanée en ligne et nous pouvons communiquer. Il m’envoie de l’anglais pas trop mauvais et je lui réponds avec d’abominables portions d’idéogrammes japonais auxquelles je ne comprends rien. Quand c’est trop difficile, ses potes bilingues lui donnent un coup de main, on échange des photos de morceaux de tôle peintes en noir satiné, un ou deux émoticons dignes d’une bande de collégiens, et ça passe !

Let me introduce An-Bu ! / J’ai l’honneur de  vous présenter An-Bu!

next to the 72 ;-)

next to the 72 with sun glasses 😉

An-Bu Custom Motors is a Japanese small little factory. / An-Bu Custom Motors est un petit atelier japonais.
I’m not famous. / Je ne suis pas célèbre.
It is not well known in Japan. / Ce n’est pas très connu au Japon.

My friends, I would like to thank Clay. / Mes amis, je voudrais remercier Clay (ndlr : « tain, j’ai les chevilles qui gonflent !»)
I ‘m glad to get the opportunity to introduce myself ! / Je suis content de pouvoir me présenter.
“AN-BU” is the name of the river father’s hometown. / « An-Bu » est le nom de la rivière de la ville natale de mon père.

No employees in AN-BU. I do everything on my own. / Pas d’employés chez An-Bu. Je suis seul et je fais tout tout seul.

Best regards / Bien à vous
Koichi Fujita”

 

The famous Claymotorcycles QUIZZ! / Le fameux questionnaire Claymotorcycles.com !


“1. Years riding:  I began at 16 years old.
It was my father’s bike, a Honda Monkey 50 cc. /

 

Années de pilotage: J’ai commencé à 16 ans. Je pilotais la moto de mon père, un Monkey 50 cc de chez Honda.

20141214_081337

2. Former and present bikes : Since the beginning until now, my first actual own bike, and the only one, has been my YAMAHA GX400.
We have changed the various styles, so many times, from tracker to chopper!
More than 20 years have passed and we are always together.
And it has become now B-05K J /

Motos passes et présentes: Depuis le début, jusqu’à aujourd’hui, je n’ai jamais possédé qu’ne seule et unique moto, ma Yamaha GX400.

Nous avons changé tant de fois de style, du tracker au chopper ! Après plus de 20 ans,  nous sommes toujours là, ensemble.

moto rouge

an 1

3. My favorite bike: I am very found of GX400, GX250, XS400, XS250 and XS650 types of engines from YAMAHA.
Parallel twin is my favorite. /

Ma moto préférée : J’adore les moteurs Yamaha des modèles GX400, GX250, XS400, XS250 et XS650. Le twin parallèle !

4. Why do I ride: It is my job. So ride to the death! /

Pourquoi la moto: C’est mon boulot. Alors je pilote jusqu’à la mort !

5My favorite story about bikes: I did not have any friend. But I was able to make friends in the bike world.
Touring, race, camp: so many cool people. I want a lot of races this year! /

Ma plus belle histoire de motard: Je n’avais pas d’amis. Mais grâce à l’univers de la moto je me suis fait tant de potes, dans les concentrations, les balades ou les courses. J’espère participer à pas mal de courses cette année !

s-DSC_0073 s-DSC_0127 s-DSC_0128

camp

6My worst experience as a biker : I had a terrible traffic accident. It was about 10 years ago. My GX400 was broken and my both feet were fractured. /

Ma pire histoire de motard : J’ai eu un terrible accident. C’était il y a 10 ans. Mon GSX400 était cassé et j’avais les deux pied fracturés.

7. I love… I like the 80s.
I get the bike from the imagination of the 80s. I have been inspired by the video and photos at the time of the Suzuka 8 race. I have never participated in a formal race motorcycles.
In 1997, I won three times in the race of FJ1600 (Japanese Car Races formula for junior pilots). It is T. I. (for « Tanaka International ») Suzuka Circuit, and Fuji Speedway (a very fast 2, 7 miles one).
Race of F4 is 2nd in the highest. I was a member of the race team as a race driver.
There I have thoroughly learned the importance of the machine.
There I have learned the Spirits:  a feeling of both the rider and mechanic. /
J’adore: J’aime les années 80. Je tire mes machines de l’imaginaire de ces années-là. Je m’inspire des vidéos et des photos de la course de Suzuka 8. Je n’ai jamais participé à une course officielle de motos.

Pour moi, c’était les voitures de courses. En 1997, j’ai gagné à trois reprises en FJ1600 (Une formule de courses automobiles pour pilotes juniors). C’est sur le circuit T. I. (pour « Tanaka International ») de Suzuka. Il y a aussi le Fuji Speedway (un circuit très rapide). Pour les courses de F4, ma meilleure place est second. J’étais membre d’une équipe de course, en tant que pilote. C’est là que j’ai énormément appris sur les machines. Et l’Esprit, surtout : la sensation intime du pilote et de la machine en fusion.

8 H DE SUZUKA 2011 DEPART

Where the fuck is An-Bu?

Where the fuck is An-Bu?

girls

This guy is not An-Bu, ah! ah!

This guy is not An-Bu, ah! ah!

FujiSpeedway

The Fuji Speedway

Circuit_Suzuka

TI Suzuka Circuit

 


8I hate…
I hate ghosts. But I love OOPARTS.

Je déteste… Je déteste les fantômes. Mais j’adore les artéfacts anachroniques.

ghostbusters

 

Abydos Hieroglif

Abydos Hieroglif

 

9The future of bikes for me: I want to show the AN-BU style. /

L’avenir de la moto: Je veux montrer le style AN-BU.

10Bikes in one single word: expression /

La moto, en un mot: expression. »

Ok. Now you know the guy a little bit more. Easily more than what you could read on papers only showing pictures, ignoring the creator. One of my favorite magazine published 3 pages about The Monster. But I was shocked. They were a little bit condescending. You know, like “Hum, An-Bu is growing. The work is more mature…” and all this kind of stuff. They did not have a single interview to provide, in order to know him better. I needed it. So I asked him. And, as you can see, he gently provided him to us. So we are lucky guys, aren’t we? Thank you Clay ! You see, I am not always modest. /

Bon. Maintenant vous connaissez un peu mieux le bonhomme . Toujours mieux que ce que vous avez pu lire dans les mags papier qui ignorent superbement notre artisan. Un de mes préférés a même publié 3 pages complètes sur le Monster. Mais j’étais un peu navré. Ils étaient quelque peu condescendants. Un peu dans le style « Hum, An-Bu a mûri, cela devient plus sérieux…encore un effort petit… » et autres billevesées. Ils n’avaient même pas une seule pauvre interview à nous proposer, qui nous permettrait de savoir un peu ce qui se cacherait derrière ce nom : « An-Bu ». Moi, j’avais besoin de savoir, d’autant plus que je le connaissais déjà bien avant qu’ils ne daignent en parler. Et quand je postais des photos sur la page FB du blog, je peux vous garantir qu’il n’y avait qu’un ou deux timides « like ». Tout le monde était encore obsédé par les pseudo café racers calibrés pour les  bobos des terrasses, ou par tout ce qui porte un aigle orange dans le dos. Alors je lui ai demandé et il a eu la gentillesse d’accepter. Alors ils ne sont pas chanceux, les potos de Claymotorcycles.com ? Merci qui ? Merci Clay! Vous le voyez, je ne brille pas toujours par ma modestie.

riders

But our Japanese friend is so humble that you could believe what he pretends to be. Personally, I agree with the fact that he is a kind and friendly mate. But as a bikes amateur, I would say he is a genius in his part.
Most of the famous firms showing nice bikes know nothing about mechanics. They just send beautiful Instagram pictures of old tools. Or they just don’t even know how to ride a bike.

Our friend does most everything by his own hands, and he is a great pilot. /

Mais notre ami japonais, lui, il est si modeste que vous pourriez croire qu’il est vraiment un tout petit dans le monde de la moto de caractère, alors que c’est un des leaders des nouvelles tendances, sans pour autant perdre son âme. Je confirme que c’est un gars en or. Mais en tant qu’amateur de belles machines, je suis obligé d’insister : c’est un pur génie en son domaine.

La plupart des boîtes de prépa se la pètent avec des machines de salon. Ils n’y connaissent rien en mécanique et se contentent de produires de jolies photos d’outils patinés sur Instagram. Parfois même ils ne savent même pas piloter une machine sur plus de 30 km ou par temps pluvieux.

Là, c’est autre chose. Notre ami fait tout de ses mains et c’est un ancien pilote auto.

And for god’s sake, look at these bikes! / Et pour l’amour de Dieu, matez-moi ces bécanes!

monster

If you want a beautiful show room bike with a lot of varnish, you can go away. If you want a unique touch of power and authenticity, this is it. / Si vous voulez une moto de concours dont vous aurez peur de rayer la peinture, passez votre chemin. Si vous cherchez une machine unique, à la fois puissante et authentique, c’est bon.

an bu's gt

You see, our artist is from my generation. He likes the 80’s and I adore the Japanese muscle bikes from this time. We share the cult of YAMAHA.  He is a fan of Akira and I love”ハーロック, alias “Hārokku” alias “Harlock”.  He has got a 72 painted on his favorite bike, because he was born on 1972. And I painted a 68 on mine: guess why? 😉 / Vous voyez, notre artiste est de ma generation. Il aime les années 80 et je suis un inconditionnel des muscle bikes japonaises de cette époque. Nous avons en commun le culte de YAMAHA. C’est un fan d’Akira et j’adore Albator. Il a peint un 72 sur sa bécane chérie, et moi un 68 sur la mienne. C’est notre date de naissance et on l’a découvert en causant récemment 😉

He likes to write poetic sentences on his bikes. I like to put it on my leathers jackets. We even have the same ugly little dog ! / Il aime peindre des poèmes sur ses motos et moi j’en mets sur mes cuirs. Et en plus, nous avons le même genre d’affreux petit chien !

monster detail

20141115_171230

albator-043~2

akira_kaneda

 

Most of all, I was so fascinated by his Yamamoto (the name from the famous admiral). It is because of the big Zero. I had been loved those Mitsubishi air fighters since my childhood and the Baa Baa Black Sheep Squadron series. So that’s why I decided to rebuild my old XJR1300 as a “Corsair”. It was my humorous and respectful allusion to An-Bu’s work and to my childhood. And, by the way,  I could not paint a French flag on it, because I am not a kind of Antoine de Saint Exupéry, you know 😉 / Surtout, sa Yamamoto (du nom du célèbre amiral) m’a tout de suite fascine, à cause de son gros “Zéro”. J’ai toujours adore ces chasseurs de chez Mitsubishi, à cause de la série de mon enfance, « Les têtes brûlées ». C’est pourquoi j’ai décidé de refaire mon vieux XJR 1300 en « Corsaire ». C’est mon clin d’œil humoristique mais respectueux au boulot de An-Bu et à mon enfance perdue. Je n’allais tout de même pas y peindre une cocarde franchie et me la jouer St Ex, hein 😉 This how I like to consider An Bu’s motorcycles. They look like airplanes. The line is elegant and powerfull. You can find some rust on it. But not as fake steam punks use to do it. No. There, it’s just a bike that rides. / C’est ainsi que je les vois ces motos. Des avions de chasse d’une autre époque. Une ligne élégante et puissante. Parfois, certaines pièces sont rouillées. Ce n’est pas de l’affectation steam punk, mais juste l’autorisation de les piloter à mort.

zero

zero plane

caf race planear front de mer~2

Moreover, he asked me if i wanted to show you a bike in particular. It is difficult to choose, so I decided to show you “Balle Blanc”. It is last one, and the name is french, so I could not resist! I like it because it is a SR 400cc, which was are in France, before the come back of the neo-retro version, but common in Japan. It is so elegant. / Enfin, il m’a demandé si je voulais vous montrer une bécane en particulier. C’est difficile mais j’ai choisi « Balle Blanc ». C’est sa dernière, le nom est français, alors comment résister? Je l’aime bien car elle est discrète mais élégante. C’est une SR 400, cylindrée rare par chez nous mais fort commune là-bas. Et qui nous revient désormais sous forme de néo-rétro…

s-DSC_02961

xs 650 balle 8

xs 650 balle 8 H-Kitty

 

bb 1

Balle Blanc

bb2 bb4 bb5

bale blanc

Balle blanc

 

Let’s ask An-Bu about his new creation: / Demandons à An-Bu de nous parler de sa dernière creation:

“It is downsizing the XS650HELL-KITYE in XS250. Paint is also simple. There is no significant processing of the main frame. I only used AN-BU parts. I called it « Balle blanc » : it’s the French of Clay.” /

“C’est une version à plus petite échelle du « XS650 Hell-Kittie » en version 250. La peinture est simple. Pas de modification en profondeur du cadre. J’ai uniquement utilisé mes pièces. Je l’ai baptisée « Balle Blanc », c’est le Français de Clay !  (ndlr : « Je pense que c’est un peu comme « bullet » chez Royal Enfield, un truc du genre « balle du fusil de couleur blanche, vu que la bécane d’avant se nommait déjà « Balle » 😉

“-How do you proceed with your customers? Do they come with the bike or do you provide it?

-Customers bring motorcycle. Or I will look for the bike if there is order. XS is often. SR also. YAMAHA are a lot!

-Last silly question: have you got female customers?

-I have two of them !” /

– Comment font les clients ? Tu leur trouves la base ou tu la fournis ?

-Ils arrivent avec la base, ou me commande une XS. Des SR aussi. Beaucoup de YAMAHA !            

-Et enfin, dernière question coquine : tu as des filles dans tes clients ?

-Oui, deux ! »

ab girls

 

At last, let’s meet another French friend from An-Bu’s. Pierrick is a lucky guy. He is back from a trip to Japan where he met the master and had the privilege so sit on his bikes! Most of all, he is kind enough to let me show you his marvelous pictures. If you want to see more, don’t hesitate and go on his pages. I will put the links at the end of this post. / Enfin, je dois céder la place à un autre pote rencontré sur FB grâce à An-Bu. Pierrick revient tout juste de l’atelier du maître. Il a même pu enfourcher ses motos ! Et surtout, il a la gentillesse de nous donner accès à ses sublimes photos. J’en poste quelques-unes mais allez vite voir le reste sur ses pages persos.

« -Pierrick, come on, tell us about this incredible trip you had over there in Japan!

-Listen Clay, that’s so cool. I will do it short. The guy is great. I had to travel to Japan during Christmas with my girlfriend. I had to try to meet him. A message on FB and he invited me to Nagoya. His friends helps us because he can’t speak English. But I can tell you that the emotion was there. He is so humble and discreet. But he works as a goldsmith. He creates everything by his own hands: exhaust pipes, saddlery, cowl stay or tanks. He knows perfectly how to do anything, any style. And there are fascinating details everywhere on the machines. It was so intense for me to have a sit on these magic machines. Such memories, guy!” /

« –Pierrick, raconte-nous cette incroyable aventure !

Salut Clay, Trop cool…Pour te raconter brièvement c’est un mec super. En gros j’avais prévu d’aller au Japon pour les fêtes de noël avec ma copine, mais je ne pouvais pas aller au Japon sans au moins essayer de le rencontrer.. Je lui est simplement envoyé un mail sur Facebook, on s’est tout de suite entendu pour un rendez à Nagoya à son atelier.  Sur place il était avec quelques uns de ses amis car il ne parle pas anglais. Mais l’émotion était là…Un mec d’une grande humilité, discret et qui travaille comme un orfèvre. Il fait tout lui-même : les pots d’échappement, la sellerie, les réservoirs, les carénages !  Il maitrise tous les styles ! Ses constructions sont remplies de détails. J’étais très ému de pouvoir monter sur ses moto. Un grand souvenir pour moi ! »

an 2

carenage

An-Bu can even work on H.D.

An-Bu can even work on H.D.

 

All following pictures by Pierrick: thanks Bro !pierrick atelier pierrick atelier 2 pierrick atelier 3 pierrick atelier 4 pierrick atelier 5 pierrick atelier 6 pierrick pierric et an-bu

And such a great memory to have this article written. Thanks buddies ! Thanks Pierrick! Thank you so much Koichi, most well known in our readers and riders mind, and in our hearts as: AN-BU !!! /

Et quel souvenir pour moi un tel article enfin achevé et prêt à poster ! Merci les amis ! Merci Pierrick ! Merci Koichi, ou, dans l’esprit de nos lecteurs et riders, et dans nos cœurs : AN-BU !!!

An-Bu Custom Motors : http://www.an-bu.jp/blog/category/custombike/

http://www.an-bu.jp/blog/category/custombike/

Pierrick Pictures : http://ick09.tumblr.com/

http://ick09.tumblr.com/

 

an 3

 

Sorry guys, a problem occured with links. I will fix this tomorrow . And don’t forget to visit An-Bu You tube page, if you wanna ear the noise 😉

Here is a screen capture of the links, sorry about that:

Taggé , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

6 réponses à AN-BU: the interview !

  1. gilles dit :

    mmmouais…c’est dans la mouvance actuelle quoi !!!
    (je reste quand même persuadé que tu peux être authentique et sortir des finitions léchées…enfin, ça donne une excuse à tous les cochons qui sont pas foutus de finir proprement leurs bécanes: « c’est du An Bu staïle… »)

    • Clay dit :

      mmmouhais…c’est plus léché que ce que tu crois. Et il court sur circuit avec sa meule qu’il bidouille depuis 20 ans, alors normal si elle brille pas comme une HD bien chromée 🙂

  2. jordy dit :

    Superbe article, il a l’air bien plus accessible que la plupart des gars du métier. Et ce qu’il fait est juste incroyable! Merci Clay pour cet article! G kiffé ma race!

  3. gilles dit :

    de toutes façons…chrome won’t get you home !!!

    • Clay dit :

      tu vois, toi aussi tu es poète, jeune ouvrier de la motocyclette ! Et tu peux même écrire ce joli haïku sur les flancs des gommes de ton chopper 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.