Le « Skinner » de Gilles

asVous vous rappelez mon samedi épique, lors de l’apéro de la concess HD ? Et bien j’ai remis ça le dimanche. Comment vous dire ? Le dimanche est fait pour se reposer, non ? Le dimanche, il y a beaucoup de motards sur les routes. Mais je roule déjà toute la semaine. C’est vrai que le week-end, c’est différent. Pas d’horaires, moins de bouchons, à nous les grands espaces et les petites routes des hauts ! Mais là j’étais vraiment claqué. La meule d’Olivier était d’accord, avec son allumage capricieux et son phare avant en rade. Impossible de la démarrer. Noyée, amorphe, rincée.  Je n’ai plus trop le goût à emprunter la route en corniche en Dax. Alors, résigné, j’ai laissé le pick up Claymotorcycles.com  me conduire chez Gilles. Il y avait la clim, la radio. J’avais mal partout. Bof, j’avais bien droit à un peu de repos.

Je croise une Lamborghini, en rase motte. Vraiment la voiture idéale pour les hauts de l’Ouest (je n’ajoute pas « et des routes limitées à 110 », car, nous les motards, somme mal placés pour parler, sauf pour les heureux possesseurs de Dax 125 et autres Royal Enfield : les seuls trucs qui flashent sur eux, ce sont les jolies filles !)

Gilles m’attend, peinard, posté sous son panneau « HD parking only ». On fait péter une binouze et on contemple la bête. What a chop! Je ne sais pas par où commencer. Avec Gilles, le diable se cache dans les détails, alors Revue de détails :

face

chop profil

Bloc Buell!

chop derriere

Pot récemment refixé par Stephane Berthoumieux

chop gauche chop droit

shop green

garde boue

fuck

« Fuck the factory! »

bloc eclat

résé coffin

Résé coffin

confin dessous

Peint également en-dessous, bien sûr!

phare face

Phare additionnel de calandre Rolls Royce en argent massif!

résé coffinrésé coffinrésé coffin phare hautchop profil

cale pierds pointe

cale-pieds arrachés à la grille du jardin

clochette

clochette

Ding!Ding! Fée death clochette est là pour toi…

Après un tel moment, il n’y a plus rien à dire, pensez-vous. Mais Gilles a plus d’une collection dans son sac, et ses casques sont plutôt ravageurs, non ?

cax foot cax skull cax south german black german chrome

Je ne vous parle pas de sa Speed, de son autre HD, de sa collection de casse-têtes de Papouasie Nouvelle guinée, ou encore de la collection de couteaux de chasse de sa fille, laquelle fera l’objet d’un reportage ultérieur.

On a bien refait le monde de la moto ensemble, et c’était chouette. Gilles a quitté la Réunion un certain temps pour bourlinguer en Nouvelle Calédonie. On roulera ensemble après le prochain apéro Claymotorcycles.com et j’ai déjà hâte de monter le film ! Mais ceci est une autre page à écrire. En attendant, je peux déjà vous livrer ses réponses au désormais.

Fameux Questionnaire CMC.COM !

  1. Années de pratique : 40. J’ai commencé la 125 à 12 ans avec une Peugeot !
  2. Motos passées et présentes : 50 Cimatti/125 Sacchs à 7 vitesses/KTM 240/V-Max/500 KX Enduro (et une supermotard, je faisais des compètes à la Run autrefois)/610 Huskvarna/Big One (revendue en 2002 à François de chez Nickel moto, et toujours sur nos routes ! Elle est désormais jaune avec Lara Croft sur le résé, Ndlr)/Buell/Triumph Speed/Dyna 1584 Wide Glide
  3. Moto préférée : 3 types de meules:  1 tout terrain, 1 grande routière, un chop pour s’amuser.
  4. Pourquoi la moto : PARCE QUE
  5. Ma plus belle histoire de motard : 6000 bornes aux States en 15 jours avec un frangin, en HD.
  6. Ma pire expérience de motard : elles se transforment toutes en expériences positives : on apprend. J’ai perdu une roue en auto mais pas en moto. J’ai pris des taules, comme tout le monde. Je me suis déjà fini en virage dans les goyaviers, bien sûr.
  7. Ce que je préfère : LA PAIX
  8. Ce qui m’énerve : les diésels trafiqués qui puent et me retapissent les poumons.
  9. L’avenir de la moto : électrique, faut pas se faire d’illusions. Beurk !
  10. La moto en un mot : FREE !

 

Séquence démarrage: la « clé » de démarrage est une soupape de KTM retaillée installée en direct live dans le solénoïde du démarreur

Merci Gilles, pour ton accueil, ta disponibilité, ton humour et ta franchise. C’était bien paisible et amical pour un pauv’ motard du Nord fourbu. Au fait, qui a dit que les japonaises n’avaient pas d’âme ? La preuve : lundi, à 6H30 tapantes, pour le boulot, la XJR a démarré au quart de tour, dans la fureur, tous feux allumés !

Pour marque-pages : Permaliens.

2 réponses à Le « Skinner » de Gilles

  1. bud dit :

    Quand je pense qui faut que je visionne ce blog pour des découvrir les détails de ce skinner… Merci !
    🙂

    Bon ride à vous.
    Islanders Kiss !
    Aloha

    PS : j’attends avec impatience le reportage couteaux !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *