Métamorphose Design Peinture

La "double D Team": Didier & David

La « double D Team »: Didier & David

Avec l’Airbrush Studio, la peinture kustom lé en lèr!!!

Quand je suis arrivé chez David Voulan (ou plus exactement dans son atelier, mais sur place on comprend vite qu’il y passe le plus clair de son temps), une petite fille toute mignonne et polie est venue à ma rencontre avec un grand sourire curieux et beaucoup d’intelligence dans le regard. Papa souriait lui aussi, ce qui augurait bien de la suite.

Il faut dire que j’avais garé ce bon vieux Bulldog devant la mairie de l’Etang Salé les Haut, en face de la mairie, là même où votre serviteur a juré plein de choses à une créature formidable devant Monsieur le maire, il y a quelques mois mes amis !!! Eh, oui, il faudra que je songe à changer mon statut sur Facebook. Vous savez ce qu’on dit des boyz bands : ils sont tous officiellement célibataires pour rester disponibles dans le cœur de leurs fans. Mais bon, vu que je n’ai pas de fans, et que mes lecteurs sont des barbus qui traînent en boots déglingués des engins attaqués par la poussière et les embruns, à quoi bon, hein ? On ne va pas reformer les Village People, oh! Les boyz bands ? Oui, vous savez, un peu comme ZZ top, mais en pourri. Ma fille adore, ça revient, c’est un sous-genre inoxydable (mais souvent péroxydé).

Tu me prends pour un bouffon?

Tu me prends pour un bouffon?

GE DIGITAL CAMERA

Donc, la petite fille. Direct, je fonds, vu que j’ai la même à la case (en plus âgée mais aussi sage, hein !). Bon, alors je raconte à David que j’ai lutté contre des bourrasques sur les ponts de la route des Tamarins pour venir jusqu’à lui et que je suis content d’être arrivé entier. Il s’excuse pour le bordel ambiant, mais il revient tout juste d’une formation en France, car il  met régulièrement ses compétences à jour, et du coup, il a beaucoup de travail à rattraper. Moi, son bordel, je le trouve plutôt bien. Si c’était un loft, je me vois bien à boire des bières entre les fûts découpés, les cadres repeints et les skulls. Il y a même un frigo Jack, mais pas la télé.

ça mort, quand on veut se servir?

ça mort, quand on veut se servir?

Au risque de me répéter, Il y a deux types de garages/speed shops/ateliers.

Dans la famille « hyper pro maniaque, je lave ma combi tous les soirs après le boulot et j’essuie tout avec un sopalin et des lingettes », on a les blocs opératoires aseptisés avec la marque des outils sur le mur pour bien les ranger. On peut manger par terre sur la tôle rutilante. Tout est pensé et optimisé. Il y a du rêve, mais caché dans les projets du maître, c’est-à-dire dans son cerveau. On se sent presque de trop dans le décor. Ambiance écurie de course.

God dammit! Ce type a gardé ses baskets: elles transportent sûrement des bactéries!

God dammit! Ce type a gardé ses baskets: elles transportent sûrement des bactéries!

Dans la famille « bordélique, je perds tout, j’entasse, je nettoie tout avec le même morceau de t-shirt c’est magique et passe-moi la clé de 10 cachée derrière le calendrier Sports Illustrated de 2001,  on trouve les rades encombrés de pneus, de graisse, de boulons, de souvenirs de clients, de bouteilles, de carcasses improbables et d’outils improvisés. Vous ne savez pas où marcher, mais il y a là une logique. Celle du proprio. Vous changez de place un seul objet et vous vous ferez engueuler car il ne le retrouvera plus. Ambiance euhhhhh, mon bouclard préféré (Cf. Le Café Racer/Nickel Moto/Le Keum/Papa Olivier…)

J'ai fait tomber une bille de roulement: tu la vois pas?

J’ai fait tomber une bille de roulement: tu la vois pas?

Perso, j’ai toujours rêvé d’organiser ma vie, mon bureau, mon garage, mon agenda et mon atelier d’art et de bricolage comme dans la première catégorie, celle du bloc opératoire et du design épuré des rasoirs Braun. Parfois j’essaye, mais le lendemain tout est à refaire. Quand je viens vous voir, sont accrochés à ma ceinture : les clés de la maison, l’appareil photo, le téléphone, le stylo, les lunettes, et  une pochette pour fourrer le reste. Parfois, j’ai même  l’ordinateur dans le dos ! A force de tout oublier, j’ai appris à être prévoyant.

Même pas mal!

Même pas mal!

Mais mon bureau est dans la cuisine, mon atelier dans le garage, quand j’ouvre mon agenda, c’est illisible. Je suis toujours à courir partout et aux 4 coins de l’île. Le fichier consacré au reportage sur votre moto est rangé dans la rubrique « photos de vacances 2003 », à côté des textes de Gilles Deleuze sur le surf. Il y a une logique, mais je la cherche encore. Mais ma vie est super !

Cool but clean

Cool but clean

Alors le bordel de David dans toute cette prose ? Je dirais un bon compromis. La déco est disposée dans une savante improvisation, mais couverte de poussière de ponçage, même si la petite fille passait un chiffon avant que je ne photographie ;-). David me dit de prendre les photos sur son site si je veux, mais je les préfère in situ, c’est plus authentique.

J'aime cette photo à cause du mot pour papa

J’aime cette photo à cause du mot pour papa

 

J'aime cette photo à cause du panneau extincteur

J’aime cette photo à cause du panneau extincteur

GE DIGITAL CAMERA

 

 Le bureau est convivial, avec beaucoup d’œuvres d’art et des fauteuils confortables mais pas frime. Et une banquette arrière de voiture, décidément un invariant chez la plupart des préparateurs que je visite. Par contre, la painting room est nickel comme un bloc du CHD. Du coup, je me sens bien et je suis rassuré à la fois.

Des parties de la BM en train de sécher

Des parties de la BM en train de sécher

Après tout, cette ambigüité est typique de la  Kustom Kulture. Le professionnalisme et le sens de l’histoire au service de tous les délires visuels et techniques. Il y aurait là une tradition artisanale de l’anarchie créative. On retrouve cette dualité dans le parcours de notre artiste/artisan. David vient de la peinture 2D sur toile ! On va dire que c’était un peintre motard, bien avant de peindre sur des motos (et aussi des autos). Puis, de formations en expérimentations, on en arrive à une recherche de virtuosité à l’aérographe. Si vous voulez une scène foisonnante sur votre résé où une sphère hyperréaliste qui semble sortir en 3D de votre casque, c’est David qu’il vous faut. C’est vraiment une question de style et aussi de goût du client, et c’est cela qui est bien, sur notre île. Avec les shapers de planches de surf, c’était pareil. Pour un longboard traditionnel avec du bois précieux et un vernis glacis, j’allais chez l’un, mais pour une planche expérimentale, rapide et à la déco psychédélique, j’allais chez l’autre.

GE DIGITAL CAMERA

T'as de beaux...tu sais!

T’as de beaux…tu sais!

GE DIGITAL CAMERA

Mais chez David, il y a une autre spécificité, c’est son ouverture sur l’enseignement et son goût pour la transmission du savoir et du savoir-faire. Et là, pour ne rien vous cacher, je me sens proche.

Je vous fais le brushing?

Je vous fais le brushing?

Avec lui, vous pouvez prendre des cours pour apprendre à peindre sur toile. Mais il y a aussi une autre section pour ceux qui veulent apprendre à peindre sur la carrosserie. Dans les deux cas,david vous donne tout ce qu’il sait. Démarche assez rare dans un milieu international où tout le monde partage sa passion des belles machines, mais où les secrets techniques sont souvent jalousement gardés.

C’est comme la route. David ne comprend pas ceux qui refusent de la partager, comme les loustics qui mettent notre vie en danger quand on ne roule pas comme eux.

skull tombGE DIGITAL CAMERA

Toujours dans cette optique de partage, David peut vous emmener aux states du 2 au 15 aout 2014 pour un road trip de 1600 miles en Harley en Californie et dans le Névada. Vous pouvez le contacter, il reste 5/6 places pour les réunionnais. C’est le Prorider West Coast Bike Run. Tous les ans, en juin, il organise aussi le Prorider Kustom Tour avec son pote Gerry de Pimp my ride, mais là, il n’y a plus de places.

GE DIGITAL CAMERA

Enfin, cerise sur le gâteau, pour se faire plaisir, David tâte de la prépa. Et là, nous devons évoquer l’exercice de style à venir. Dans un coin, j’aperçois, perché sur un cadre de vieille BM…un réservoir de XT 500 !!! Je me dis « Il va pas nous refaire le coup de la Parisienne de chez Blitz ? ». Mais non, non. David ne connait pas cette moto adulée de tous les bobos du monde entier (faut dire qu’elle est bonne, hein !). C’est juste qu’il a eu l’idée de mixer le résé et la bécane. Les grands esprits se rencontrent, car c’est précisément la marque de fabrique de Blitz. J’ai hâte de voir ce que cela va donner, et on fera un reportage, là c’est certain !

Une sculpture contemporaine?

Une sculpture contemporaine?

La Parisienne de Blitz? Non, juste une expérience sur la bécane d'un client en cours de réalisation, dans l'optique du projet perso de David

La Parisienne de Blitz? Non, juste une expérience sur la bécane d’un client en cours de réalisation, dans l’optique du projet perso de David

Fourche de la future Béhème

Fourche de la future Béhème

Le cadre est prêt, il attend là-haut

Le cadre est prêt, il attend là-haut

 

En attendant, on peut toujours écouter David qui a eu la gentillesse de répondre aux questions épineuses du FQCMC, le Fameux Questionnaire Clay Motorcycles.Com !

  1. Années de pratique : 14
  2. Motos passées et présentes : 600 Bandit, 600 Hornet, 610 Husqvarna, 900 CBR, 1100ZRX, 800DR, 80 RT (en préparation)
  3. Moto préférée : Beaucoup de plaisir avec la Husqvarna (là, David a les yeux perdus dans le passé et insiste sur le mot « plaisir » comme critère de préférence NDLR)
  4. Pourquoi la moto ? Pour les sensations.
  5. Ma plus belle histoire de motard : quand j’allais aux 24h du Mans avec mes potes.
  6. Ma pire expérience de motard : ma suspension de permis pour excès de vitesse à 1km/h près…Je ne mettais pas la vie des gens en danger, il n’y avait personne, juste moi, ma bécane et la route. Je transférait la bécane d’un client, marquée « 666 » à l’arrière. J’ai eu un retrait de 6 points, une suspension de 6 mois, et une amende de …600 eu…666 !GE DIGITAL CAMERA
  7. Ce que je préfère : les transformations
  8. Ce que je déteste : les motards qui ne partagent pas la route, qui te pourrissent parce que tu as eu le malheur de ne pas te rabattre dans la fraction de seconde.
  9. L’avenir de la moto : La personnalisation. Lassés du culte de la performance, dans un monde standardisé, les adultes veulent créer leur jouet esthétique personnalisé.
  10. La moto en un mot : Liberté.
Devil inside, même sur la plaque!

Devil inside, même sur la plaque!

Merci David et à bientôt pour un reportage sur la Paris…euh, non, pour la « Créole » !!!

Pour contacter notre artisan/artiste :

 

L’atelier MDP (Métamorphose Design Peinture) est au 18, Impasse des Aloès à l’Etang Salé les Hauts, sur la zone indus, un peu plus haut derrière la mairie.

Taggé , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *