Terre…de prépas et de customs.

GE DIGITAL CAMERA

Nous, à Clay Motorcycles, ce qu’on croise tous les jours ce ne sont pas des sharks mais des bolides et des pilotes de caractère qui n’hésitent pas à réaliser un sublime carry mécanique. Sur l’asphalte, dans les virages enrobés sur des paysages incroyables, ou coincés derrière un rampant qui téléphone en zig-zagant dans sa caisse à savon, on est loin des polémiques sur les attaques de requins.

Moto_Guzzi_V11_b

Comme le définit si bien A-E. Hoareau  dans Concepts pour penser créole (Zarkantiel Editions), la créolisation est « un processus d’intégration et de métissage d’éléments culturels diversifiés du monde ».

Les motards péi roulent en Kawa, en Buell ou en Triumph, usinent des pièces dans leur garage et font décorer le réservoir à l’aéro par un pote des Beaux-Arts du Port.

Autrefois, seuls les pauvres roulaient à moto. De petites cylindrées. A Maurice, les pères de famille roulent deux marmailles sur leur RD 125. En Inde, c’est toute une famille qui s’accroche à la Royal Enfield.

Bali_moped_col

Mais les temps changent. Quand on voit des bécanes rutilantes à plus de 25 000 eu au line up du feu rouge, on se pose des questions.

Désormais, les normes brident les pots et les gamelles. Le mécano diagnostique les motos carénées de plastique avec un ordinateur. Les dalons bradent de mythiques XJR 1200 pour acquérir un gros scoot avec air bag et radio intégrés. Et je ne vous ferai pas l’affront d’évoquer les machins à 3 roues. On nous annonce la fin du pétrole et l’essor des motos…électriques. Je sais que ce n’est pas bien d’être nostalgique, mais je suis toujours surpris et ému quand je vois deux lascars en casquette perchés sur un 103 SP propre comme un sou neuf.

Je ne veux surtout pas être réac. Je ne me méfie pas trop du néo-rétro. J’ai de la sympathie pour les gars qui me disent bonjour en pleine bourre, bardés de logos, encastrés dans des machines issues du circuit. Les quadras nantis n’achètent plus la 911 mais la 883 ? C’est déjà cela ! Faut vivre avec son temps. La preuve, ce blog. Quand j’étais gamin, le frein à tambours à l’avant, ce n’était pas bien rassurant.

Juste : je rêve de niches de liberté. A l’heure de l’obsolescence programmée et de la destruction accélérée de la planète, il doit y avoir moyen de rouler en duo à moto plutôt que seul en voiture, d’entretenir une vénérable qui consomme peu, de porter des boots, un cuir et des gants indestructibles. Et de rester cool. Vous me suivez ?

Quand je vais bosser le matin et que j’enfourche ma meule, au moment de tourner la clé, j’ai toujours une petite appréhension mêlée d’excitation gourmande. Je sais que les carbus sont là. Je suis assailli de sensations vivantes. J’ai à nouveau 17 ans. Je ne sais pas trop si c’est mal. Mais c’est plus fort que moi, et j’adore. Et je ne veux pas le perdre.

Husqvarna_enduro

Pour marque-pages : Permaliens.

3 réponses à Terre…de prépas et de customs.

  1. Neyco dit :

    Franchement d’habitude la lecture c’est pas mon truc, mais 🙂 ce blog y’a autre chose que des lettres qui forment des mots qui eux même forment des phrases !!

    • Clay dit :

      C’est magique lecteur! 🙂 Merci du compliment c’est encourageant. Surtout que tu es tombé là sur le premier tout premier post!!! Il a 10 mois, et depuis, je ne suis pas bien certain d’être ok avec tout ce que j’y ai mis à l’époque! Je vais le relire du coup 😉

  2. Neyco dit :

    Les temps changent! Et les Hommes avec !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *